Comment gérer l’attitude de « Prof » ou « je sais tout » en réunion (et ailleurs) ?

Pourquoi parler de Prof ?

Il peut arriver que nous ayons à faire à un (ou plusieurs) Prof au quotidien dans l’entreprise, notamment en réunion. Certains d’entre vous arrivent très bien à les gérer, et d’autres ont plus de difficultés.

Dans cet article, je vais vous faire part des astuces et méthodes que j’ai mises en place tout au long de ma carrière de formatrice et d’animatrice de réunions. Bien sûr, il existe certainement d’autres méthodes et je serai ravie d’échanger avec vous dans vos commentaires.

prof zenaubureau.blog

Source : 7nains.fr

Prof, un problème ?

Si vous êtes super calé sur votre sujet, notamment, s’il est technique, et que vous êtes reconnu pour cela, il se peut que Prof reste tranquille ! ou que vous arriviez très bien à le gérer. Le problème avec Prof c’est l’aplomb avec lequel il peut vous asséner une soi-disant vérité, jusqu’à vous faire douter du bien fondé de votre discours ou de votre démarche. Il devient un gros problème s’il sape votre confiance en vous ou votre autorité devant les autres.

Comment le reconnaître ?

Ce type de comportement est assez facile à reconnaître. En effet, il se comporte en Monsieur ou Madame « je sais tout sur tout », même si cela n’est pas dans son champ de compétences. Il suffit que vous n’ayez pas l’air suffisamment sûr de vous ou que simplement, vous soyez à l’écoute des autres et que vous n’hésitiez pas à vous remettre en cause, pour qu’il vous déstabilise ! Il se peut aussi que ce ne soit pas vous qui soyez visé mais un collaborateur, par exemple.

Il est également souvent autoritaire, pédant. En réunion ou en formation, il réveille brutalement ceux qui dorment ou ne suivent pas (aussi vite que lui !) ou ne posent pas (selon lui) la bonne question. Il peut même prendre votre place.

Je me rappelle d’une session de formation pendant laquelle une stagiaire me pose une question technique, Prof étant assis à côté d’elle s’est empressé de répondre à la question (pas tout à fait correctement) en la regardant droit dans les yeux et en faisant tout simplement comme si je n’étais pas là ! Je vais vous expliquer ci-dessous comment faire dans ce cas là !

Il vous faudra faire très attention à la façon dont vous allez reprendre la main sur Prof car il peut devenir très agressif et se transformer en Grincheux assez facilement !

prof zenaubureau.blog

Source : Pixabay

Pour quelles raisons agit-il ainsi ?

Souvent, il a l’impression que sans lui le monde ne tournerait pas rond. Il a tout simplement peur de paraître ignorant, il a besoin de se sentir valorisé, reconnu comme important. Et souvent ça marche grâce à son ton autoritaire et à son apparente assurance. Sauf que dès qu’on gratte un peu, on s’aperçoit très vite qu’il n’en sait pas plus sur le sujet que vous. Il a souvent un souci avec l’autorité. il rêverait d’être à un poste plus élevé. Il a le sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur par les autres et sa hiérarchie alors qu’il sait !

Attention : je ne parle pas ici des « vrais sachants » qui, en général n’ont pas besoin de rabaisser les autres pour faire part de leur savoir, et avec lesquels il est extrêmement intéressant de partager et échanger.

Que faire face au prof ?

Surtout, il est fondamental de rester calme car perdre votre sang-froid lui apportera une énorme satisfaction.

Dans l’exemple, que je citais ci-dessus, j’ai agi de la façon suivante :

« Merci Prof d’avoir apporté votre éclairage sur la question de Madame TRUC. Je vais prendre le temps Madame Truc de vous répondre car votre question est très pertinente. Il faut savoir que… » et là j’ai déroulé mes réponses, certaines étant notamment en complète contradiction avec ce que Prof lui avait dit. J’ai appuyé mes réponses sur les écrits parus sur mon sujet. Grâce à la connexion internet nous sommes allés sur Legifrance.gouv.fr qui contenait la réponse !

Afin qu’il ne subsiste aucun doute, il est important d’apporter également de la consistance technique ou juridique à vos propos, en fonction de votre sujet. Je m’explique : appuyez-vous sur un texte technique, un article du code du travail, une norme technique, un paragraphe de votre dossier écrit, un mail que vous avez soigneusement conservé… bref servez-vous d’écrits qui étayeront vos propos. C’est pourquoi, il est indispensable d’avoir des écrits explicites et de laisser un minimum de place à l’implicite dans votre entreprise ou service.

autorité prof zenaubureau.blog

Source : Pixabay

Lorsque Prof essaye de s’imposer en réunion !

En réunion, afin qu’il ne vous interrompe pas ou prenne carrément votre place, appuyez –vous sur lui en lui donnant la parole sur les aspects techniques qu’il dit maîtriser « et vous Prof, comment feriez-vous dans ce cas précis ? » ou « Pourriez-vous nous donner un exemple? ».

Lorsqu’il est à côté de la plaque et que vous craignez une confrontation si vous lui dites en face. Si vous êtes en réunion, appuyez-vous sur les autres en leur demandant, leur avis ou s’ils ont un exemple pour illustrer également leur vision du sujet. Restez naturel, cela sera efficace si vous avez mis en place de bonnes pratiques d’animation de réunion et de tour de table.

Lorsque vous devez former Prof !

Vous êtes le tuteur, le formateur, le collègue ou le hiérarchique de Prof et vous devez lui apprendre quelque chose. Pas de panique !

Sa réponse favorite lorsqu’on essaye de lui enseigner quelque chose c’est d’abord de vous affirmer avec aplomb qu’il n’a pas besoin d’être formé car il sait !

Exemple : vous travaillez dans un hôpital et vous devez former une ancienne infirmière (en place depuis 20 ans) sur une nouvelle pratique professionnelle qui va à l’encontre de ce qu’elle fait aujourd’hui. Innocemment, vous vous dites que tout va bien se passer parce qu’on travaille tous dans l’intérêt du patient! Sauf que Prof fonctionne différemment ! La peur de paraître incompétent et de ne pas savoir (et surtout, que cela se voit!) est plus forte que tout. Donc quand vous allez voir cette personne pour lui expliquer la nouvelle méthode, elle va réagir à peu près de cette façon : « Quoi? Mais c’est n’importe quoi ! Moi, cela fait 20 ans que je travaille dans cet hôpital. 20 ans ! Et que je pratique comme cela et tout marche parfaitement! Je ne changerai rien. » Vous commettrez du coup une erreur classique qui sera d’essayer de la convaincre par A + B que vous avez raison et qu’elle a tort. Même si vous le faites avec douceur et bienveillance, cela ne fonctionnera pas !

prof muselé zenaubureau.blog

Source : Pixabay

Alors que faire ? Dans mon exemple cité ci-dessus, une des solutions consiste à faire une simulation rapide avec 3 – 4 personnes du service, en mélangeant des anciennes et des nouvelles infirmières, quelqu’un (pas vous) jouera le rôle du patient. Vous observerez et animerez la simulation. Commencez par demander à Prof de vous montrer (en mimant) sa pratique habituelle – celle qu’il pratique depuis 20 ans ! Ne critiquez rien, demandez à tous de prendre des notes sur l’action (points positifs et négatifs pour le patient, la qualité du soin…). Puis, demandez à une nouvelle infirmière de montrer (toujours en mimant) la nouvelle pratique. Ne commentez pas, demandez à tous de prendre des notes. Ensuite, faites un tour de table rapide et efficace pour demander à chacun ce qu’il retient des 2 pratiques, quelles sont leurs différences, leurs similitudes. Ensuite, rappelez que la législation demande d’appliquer la seconde méthode à partir de maintenant et que c’est ce que vous attendez d’eux. Faites preuve d’empathie en expliquant aux anciennes que vous comprenez que ce changement peut être perturbant. Tenez bon ! Main de fer dans un gant de velours. Sinon, les anciennes continueront sur de mauvaises pratiques.

Autre technique quand Prof vous dit « je sais, je sais » quand vous lui expliquez quelque chose (alors que vous savez qu’il a tort ou ne sait rien), dites : « Montrez-moi comment vous procédez », ou « expliquez-moi » ou demandez-lui quelle est la norme qu’il utilise et qu’il vous l’apporte ». Restez calme et ferme !

 

Comment faire lorsque Prof vous fait douter de vous-même ?

Toujours, toujours jouer la carte de l’humilité ! Comportez-vous en personne tout à fait capable de se remettre en question si nécessaire (même si cela vous coûte sur le moment). Surtout, ne montez pas sur vos grands chevaux, il aurait gagné la partie. Exprimez simplement que son point de vue est intéressant et que vous allez faire des recherches plus approfondies. Faites ces recherches et ensuite diffusez les largement aux personnes présentes lors de vos échanges, que vous ayez tort ou raison. Faites-le à chaque fois. Cela montrera aux gens que vous êtes consciencieux et également capable, lorsque cela est nécessaire, de reconnaître que vous ne saviez pas tout !

Prof déteste ceux qui sont pointilleux et qui ne se laissent pas démonter facilement. Il cherche alors une victime plus facile.

Que faire de façon générale face à une personne difficile ?

De façon générale face à une personne dont le comportement ou l’attitude vous semble difficile en réunion, je vous recommande la stratégie suivante :

  • Rester calme et respirez !
  • Faire preuve d’autorité tranquille
  • Se servir du groupe pour rebondir
  • Comprendre qui vous pose problème = accepter que ces personnes existent
  • Comprendre comment vous réagissez face à eux = réfléchir à la meilleure conduite à adopter
  • Comprendre que vous aussi vous pouvez paraître difficile !

Nous aborderons progressivement l’ensemble des 10 attitudes difficiles en réunion.

A bientôt pour le prochain !

A vous de jouer !

Est-ce que vous avez d’autres astuces ?

N’hésitez pas à m’en faire part dans vos commentaires.

Merci

Nathalie

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *